Si tu es entrain de lire cet article , c’est probablement que tu t’interroges

Tu as découvert le métier de coach , et tu réfléchis de plus en plus sérieusement à un projet de reconversion

Mais tu souhaites aller plus loin et tu rêves de construire ton propre poste. Tu aimerais pouvoir organiser ta vie professionnelle selon tes règles

Si tu te reconnais dans ces affirmations, la voie de l’indépendance te conviendra sûrement.

Alors, certes, lancer son activité de coach est un challenge. 

Mais heureusement, ce n’est pas un coup de poker. Cela se prépare. Et il y a quelques clés, qui, correctement mises en œuvre, mènent au succès. 

Voici 5 conseils pour créer son activité de coach sereinement. 

1 – Lever vos freins liés à la peur d’entreprendre

Après des années de salariat, se lancer à son compte est un challenge qui peut en effrayer certains. 

Cette peur est notamment liée aux incertitudes associées au statut d’indépendant : le risque de ne pas trouver de clients, la paperasse due à la création d’une société, la peur de se sentir seul.e, le manque de protection sociale, etc… 

D’autant plus que depuis très jeune, la société nous conditionne à l’emploi salarié : le sacro-saint CDI puis la montée des échelons dans une entreprise sont traditionnellement considérés comme la panacée en matière de réussite professionnelle

Pourtant, beaucoup d’entrepreneurs ont une vision différente du risque. 

Pour eux, le plus grand risque est de rester dans un mode de fonctionnement dans lequel ils ne s’épanouissent pas. Puis de regretter 20 ans plus tard de n’avoir rien fait. 

Et si toi aussi, tu changeais ton point de vue

Lancer ton activité de coach te permet de créer une activité à ton image, et travailler selon tes règles, avec des personnes qui te correspondent. 

D’autant plus qu’aujourd’hui, la création d’entreprise est facilitée par le statut auto-entrepreneur. Gratuit, il te permet, dans un premier temps, de minimiser les risques : la création est gratuite et tu ne payes des taxes que si tu gagnes de l’argent. 

Bonus : si tu as la chance d’en bénéficier, les allocations de retour à l’emploi t’assurent un filet de sécurité supplémentaire. 

2 – Rencontrer des coachs professionnels indépendants

Dès lors que tu décides de créer ta propre activité de coach , la meilleure chose à faire est d’en rencontrer le plus possible. 

Pourquoi ? 

Déjà, cela te permettra d’échanger avec des professionnels du secteur qui vous apporteront sûrement beaucoup de réponses aux questions que tu te poses, par exemple : 

  • Comment trouver tes premiers clients ? 
  • A quel prix vendre tes prestations et comment les présenter ? 
  • Comment vous différencier des autres coachs ? 

Par ailleurs, c’est un premier pas vers la constitution de ton réseau professionnel. Et qui sait, l’une de ces rencontres débouchera peut-être sur une collaboration future

3 – Définir votre cible et votre offre

Réfléchis à ton client idéal et pose vos idées noir sur blanc (sur un papier ou votre ordinateur, peu importe). Cela t’aidera y voir plus clair.

Au fur et à mesure de tes rencontres et de la définition de ta cible, précise ta future offre de coaching : sous quel format ? À quel prix ? 

Et ne te mets pas trop la pression : rien n’est figé et ton offre sera amenée à évoluer au fil du temps.

4 – Développer dès maintenant sa présence en ligne

En tant que futur coach , tu te dois d’être proactif sur au moins un réseau social .

Ca peut t’apporter énormément de visibilité si tu l’utilises en y apportant de la valeur.

Lorsque aura commencé ta formation, partage des contenus qui démontrent ta maîtrise de tel ou tel sujet. 

Quelques exemples de formats que tu peux partager : 

  • Des articles sur un sujet lié au coaching 
  • Des posts qui racontent ton aventure entrepreneuriale
  • Les actualités du secteur du coaching 

Tu peux également démarcher des blogs spécialisés ou des médias qui ciblent les mêmes personnes que toi. 

5 – Tester son offre au plus tôt !

Un dernier conseil, teste ton offre le plus tôt possible. Ton premier coaching ne sera sûrement pas le meilleur, mais plus tôt tu te lancera, plus tôt les peurs et inquiétudes que tu projettes disparaîtront.

Le mot de la fin

Si tu hésites, c’est déjà que tu as ta réponse ! 

Alors n’attends plus. 

Le premier client sera probablement le plus compliqué. 

Mais tu verra qu’une fois lancée, le plus difficile sera de décrocher !